Comment acheter des actions ?

Publié le : 21 décembre 20219 mins de lecture

Les actions sont des titres.

Ces titres représentent des actions de la société.

L’action est négociée en bourse et apporte à l’entreprise des liquidités et augmente la croissance économique.

L’AG et le propriétaire espèrent tous deux tirer des avantages économiques de l’émission et du commerce.

Que sont les actions ?

La condition préalable à l’émission d’actions est que la société soit une société anonyme et donc cotée en bourse.

Il existe ici différents points de départ qui permettent à la société d’émettre des actions.

L’action reflète une proportion du capital social de la société.

L’acheteur et le propriétaire de l’action acquiert donc une part de la société avec l’achat du titre.

Plus le propriétaire acquiert et détient des actions, plus sa part dans l’entreprise est élevée et donc son influence ou ses droits de codétermination.

Le prix d’achat de l’action est intégré au capital de l’entreprise et peut être utilisé pour des investissements.

La société qui émet des actions est également appelée l’émetteur.

L’acheteur est le propriétaire des actions. Les actions ne sont généralement négociées qu’en bourse.

Cela peut se faire soit à l’arrêt soit en ligne et nécessite une admission pour pouvoir participer aux manifestations du marché.

À explorer aussi : 4 questions fréquentes sur l'investissement en bourse

Droits et responsabilités

Outre divers avantages, la détention d’actions entraîne également des droits et des obligations.

Chaque propriétaire doit être conscient de ces droits et obligations, car les différentes évolutions du marché peuvent conduire à des situations dans lesquelles on voudrait invoquer ses droits ou on doit également défendre ses obligations.

Si une société décide de s’introduire en bourse et d’émettre des actions sous forme de titres, le placement sur le marché primaire est généralement effectué en coopération avec une banque d’investissement.

Il s’agit maintenant de déterminer le prix d’émission des actions. Il existe différentes procédures d’évaluation.

Types d’actions : Action ordinaire et action privilégiée

L’entrepreneur dispose de plusieurs options pour structurer son émission. Il existe différents types d’actions.

Les titres de participation sont produits dans des imprimeries de sécurité spéciales et sont dotés de certains éléments de sécurité pour les protéger contre la contrefaçon.

Les types d’actions « Action ordinaire » et « action privilégiée » appartiennent à la catégorie des titres qui se distinguent par leurs droits.

L’action ordinaire confère à son propriétaire le droit de vote à l’assemblée générale annuelle.

L’action privilégiée, en revanche, exclut le droit de vote, mais promet généralement un dividende plus élevé.

Cette dernière variante est donc, en pratique, généralement la plus intéressante pour l’acheteur.

Action au porteur et nominative

Ces actions se distinguent par leur transférabilité.

L’action au porteur conserve les droits du titulaire. Le détenteur peut décider de vendre ou non l’action.

Dans le cas d’une action nominative, une inscription du nom dans le registre des actions est nécessaire.

Une forme spéciale est l’action nominative à transfert restreint.

Dans le cas de cette garantie, l’accord de la société est nécessaire en cas de transfert.

Valeur nominale et action sans valeur nominale

Avec ces actions, il s’agit d’une distinction par rapport aux actions de la société.

Dans le cas des actions à valeur nominale, le capital social est divisé en fonction de la valeur nominale des actions, qui est la base du nombre d’actions.

En pratique, la valeur nominale est souvent fixée à 1 €, ce qui se traduit par une distribution la plus large possible et un nombre élevé d’actions.

L’action sans valeur nominale, en revanche, n’a pas de valeur nominale imprimée.

Dans ce cas, les statuts de la société précisent le nombre d’actions à émettre.

Le prix correspondant est alors déterminé en fonction de cela.

Actions nouvelles et anciennes

Ces actions diffèrent selon le moment de leur émission.

De nouvelles actions sont émises dans le cadre d’une augmentation de capital. Ils sont destinés à fournir de nouvelles liquidités.

La société émet plus d’actions que prévu initialement.

Les actions anciennes, en revanche, sont celles qui existaient déjà avant l’augmentation de capital.

Les détenteurs de ces actions reçoivent des droits de souscription pour de nouvelles actions en échange ou peuvent vendre eux-mêmes les droits de souscription en bourse.

Évolution du cours des actions

Une fois qu’une action a été émise, sa valeur change généralement de façon continue.

Les actions sont soumises à des fluctuations de prix et peuvent augmenter ou diminuer de valeur.

Comme la bourse est une structure complexe de facteurs économiques et que les événements politiques et sociaux en particulier influencent le lieu d’échange, le marché est constamment en mouvement.

Les acteurs du marché doivent surveiller en permanence leurs portefeuilles et décider de conserver ou de vendre leurs actions.

Les prix sont formés principalement dans le contexte de l’offre et de la demande.

Les indices donnent un aperçu de l’évolution des prix.

Ceux-ci représentent le marché au niveau mondial.

Les chiffres clés sont publiés régulièrement dans certains journaux boursiers.

Avantages et inconvénients des actions

La détention d’actions présente des avantages significatifs pour le propriétaire par rapport à d’autres possibilités d’investissement.

Selon le type et le niveau de risque, les actions offrent un potentiel de rendement élevé.

À l’inverse, bien sûr, cela implique également un risque accru pour le capital investi.

C’est pourquoi il est souvent recommandé d’opter pour des fonds qui contiennent un mélange d’actions à faible risque et à risque élevé.

Néanmoins, il existe toujours un risque résiduel, comme en témoigne par exemple le krach boursier ou le « lundi noir ».

Néanmoins, les rendements potentiels comportent deux aspects.

D’une part, le propriétaire reçoit un dividende annuel lorsque l’entreprise distribue ses bénéfices.

D’autre part, les hausses de prix justifient une valeur de revente plus élevée.

Dans l’ensemble, il existe une grande variété de stratégies qui accompagnent l’achat et la vente d’actions.

L’un d’eux est, par exemple, l’analyse fondamentale.

Mais la prise en compte des cycles boursiers est également très significative.

Valeur nominale, valeur comptable et valeur marchande

Ces trois termes apparaissent de manière répétée dans le cadre des actions et sont élémentaires.

La valeur nominale est la valeur imprimée respective de l’action.

Il s’agit du prix d’achat au moment de l’émission.

Le nombre d’actions est utilisé pour calculer l’indice des actions.

Il existe des actions dites autorisées, qui déterminent l’émission maximale.

La société détiendra toujours elle-même une partie des actions afin de conserver les droits de vote.

Les actions peuvent également être fusionnées ou divisées pour modifier le nombre d’actions.

 

Plan du site