Décider du montant de l’appartement qu’il peut se permettre est l’une des décisions les plus importantes qu’un locataire aura à prendre. Cette décision aidera à déterminer un certain nombre de facteurs, notamment la taille et l’emplacement de l’appartement potentiel, ainsi que les types de commodités offertes. Les personnes intéressées par la location d’un appartement devront prendre en compte toutes leurs dépenses actuelles par rapport à leurs liquidités mensuelles. Ils devront également déterminer si oui ou non ils peuvent apporter des changements à leur budget actuel pour rendre abordable un appartement plus grand ou mieux situé.

Tenez compte de toutes vos dépenses

Lorsqu’ils décident du nombre d’appartements qu’ils peuvent se permettre, les locataires doivent examiner attentivement toutes leurs dépenses mensuelles par rapport à leur revenu mensuel. Les dépenses peuvent inclure, sans s’y limiter, les services publics tels que le gaz, l’eau et l’électricité, le téléphone, le téléphone portable, les services Internet, la télévision par câble, l’assurance automobile, l’assurance locataire, l’essence pour la voiture, les frais de déplacement domicile-travail, l’épicerie et autres frais accessoires. En soustrayant ces coûts du revenu mensuel, le locataire aura une bonne idée du montant qu’il peut se permettre de consacrer au loyer chaque mois. Les locataires peuvent également envisager de soustraire un montant supplémentaire de leur revenu mensuel pour leur permettre d’économiser un peu d’argent chaque mois.

Les dépenses à prendre en compte doivent également inclure les dépenses de divertissement telles que les repas au restaurant, les sorties au cinéma ou les événements culturels. Même la location de films doit être considérée dans cette catégorie. Il est nécessaire de tenir compte de ces dépenses car, dans le cas contraire, le locataire risque de ne pas allouer une partie de son budget à de telles fins et de se trouver dans l’impossibilité de participer à certaines activités de loisirs qu’il appréciait auparavant.

Y a-t-il place à l’amélioration ?

Lors de l’examen du budget mensuel, le locataire doit profiter de l’occasion pour déterminer s’il est possible d’améliorer sa situation financière actuelle. Par exemple, un locataire peut trouver qu’il est capable de minimiser ses factures mensuelles en souscrivant son assurance automobile et son assurance locataire auprès du même assureur. L’assureur peut être disposé à offrir un rabais à un client qui utilise ses services pour plus d’un type d’assurance. De même, il est possible de minimiser les dépenses en regroupant des services tels que le téléphone, l’Internet et peut-être même la télévision par câble.

Considérez également les dépenses de divertissement comme une opportunité d’amélioration financière. Si un locataire va actuellement au restaurant pour dîner le vendredi et le samedi de chaque semaine, il pourrait envisager de limiter ces expériences culinaires à un seul soir par semaine ou même à un soir toutes les deux semaines. Il peut ainsi réaliser des économies importantes qui lui permettront peut-être de s’offrir un appartement plus cher.

D’autres domaines dans lesquels les locataires peuvent parfois réduire leurs dépenses sont les factures de téléphone portable et de télévision par câble. Examinez attentivement votre facture de téléphone portable. Si vous n’utilisez pas toutes vos minutes chaque mois, il pourrait être intéressant de passer à un forfait avec moins de minutes. Cela réduirait votre facture mensuelle sans vous obliger à faire des sacrifices. La télévision par câble est un domaine où les sacrifices peuvent contribuer à augmenter les rentrées d’argent mensuelles. Les locataires qui paient des frais plus élevés pour les chaînes premium peuvent envisager d’éliminer ces chaînes. Tous ces petits changements dans les dépenses mensuelles peuvent contribuer à ce que le locataire puisse s’offrir un appartement plus cher, plus grand ou mieux situé que celui qu’il pourrait s’offrir sans faire de changements.

Des améliorations sont-elles nécessaires ?

Bien que la réduction des dépenses superflues soit toujours une bonne stratégie financière, les locataires doivent déterminer si cela est nécessaire au regard de leur situation locative avant de procéder à des changements radicaux. Une fois qu’un locataire a établi le montant qu’il peut se permettre de dépenser en loyer, il peut commencer à chercher des appartements disponibles dans cette fourchette de prix. Si le locataire est satisfait des choix qui s’offrent à lui à ce moment-là, il n’est peut-être pas nécessaire de procéder à des ajustements financiers pour le moment. Cependant, si le locataire n’est pas satisfait des options disponibles, des changements financiers et un budget plus strict sont justifiés.