Crédit à la consommation : Comment choisir le prêt qui vous convient le mieux

Crédit à la consommation

Publié le : 04 septembre 20237 mins de lecture

Le crédit à la consommation est caractérisé par un taux fixe, des mensualités étalonnées sur une période déterminée au moment de la souscription, un prêt pouvant aller jusqu’à 75 000 €, l’absence d’apport personnel et un remboursement anticipé possible. Le principe qui distingue ce contrat des autres et qui fait son grand avantage est la liberté de l’emprunteur. Ce dernier peut dépenser le montant débloqué comme bon lui semble, sans qu’il ait besoin de montrer un justificatif. C’est justement là où le bât blesse, car la facilité du contrat attire les usagers, or un crédit engage le débiteur qui est tenu de le rembourser. Dans tous les cas, cet emprunt se présente tel un coup de pouce pour financer des projets ou des événements (études supérieures, naissance d’un bébé, mariage et autre), ou encore pour acheter un bien qui coûte cher. Il permet aussi de renforcer la trésorerie afin de faire face au quotidien. Lorsqu’une personne se décide à contracter ce genre de prêt, elle doit bien choisir celui qui est adapté à son cas.

Identifier ses besoins

La décision de souscrire à un emprunt, sur un site spécialisé ou auprès d’une banque classique, doit être motivée par un projet tangible. Le montant demandé ne se choisit pas au hasard, car il faut analyser les besoins en financement. Cette étude doit inclure les éventuelles listes des dépenses et des ressources, afin de déterminer le reste de liquidité disponible. L’évaluation de ces sommes aide à définir le montant nécessaire à emprunter. Un engagement trop lourd, ne cadrant pas dans les capacités de remboursement, est à éviter impérativement.
Dans le cas où l’emprunteur aurait déjà souscrit un autre prêt, son taux d’endettement ne doit pas dépasser le tiers de ses ressources, sinon il risque de tomber dans le spiral du surendettement. Le montant à demander doit être calculé en tenant compte de la marge restante pour être en mesure de rembourser le nouveau prêt. Par ailleurs, les établissements de crédit étudient bien les dossiers qui leur sont soumis. La somme octroyée est ajustée par rapport à la possibilité de remboursement de l’intéressé. Aussi, ils vérifient constamment le fichier de la Banque de France afin de constater si le demandeur a fait l’objet d’un interdit bancaire ou d’un incident de paiement.

À explorer aussi : Quel outil pour simuler son crédit en ligne ?

Comparer les offres

Une fois les besoins identifiés et la capacité de remboursement connue, l’intéressé peut entamer la recherche du contrat qui lui convient. La meilleure façon d’y procéder est d’user d’un comparateur en ligne. Une bonne interprétation du résultat affiché par cet outil est essentielle pour identifier l’offre adaptée à la situation de l’emprunteur. Les éléments importants à prendre en considération sont la durée de remboursement, le taux annuel effectif global (TAEG) et les mensualités. Ils ont un impact sur le coût total du prêt. Le taux faible, la petitesse de la somme à payer mensuellement et les durées s’étalant sur une trop longue période ne doivent pas séduire parce qu’ils ont tendance à augmenter le crédit. Dans tous les cas, il convient de prendre le temps de tout analyser.
L’intéressé est libre d’opter pour les offres qui lui paraissent accessibles. Il n’est pas obligé de n’en choisir qu’une, tout comme il peut ne rien sélectionner si aucune ne l’intéresse.
Pour avoir plus d’assurance, une simulation avec les données réelles peut être effectuée, comme sur particuliers.sg.fr. Effectivement, la comparaison affiche plusieurs offres, en revanche, la simulation permet d’obtenir les détails sur un éventuel contrat.

Déterminer les critères de sélection de la meilleure offre de crédit

Pour s’assurer de faire le bon choix parmi les suggestions du comparateur, certains critères doivent être pris en considération. Il s’agit, entre autres, du taux, des frais et de la gestion des dossiers des clients.

Un taux compétitif

Peu importe les éléments mis en avant par les banques vous séduire les usagers, il ne faut pas s’emballer, ni s’écarter du principe que le taux à privilégier doit être le plus bas. Le TAEG (taux annuel effectif global) est celui qui sert de référence, car il y a une différence entre le taux souvent mis en avant et ce dernier.

Les frais de dossier

Les diverses opérations de traitement de dossier font l’objet de frais que les banques facturent à l’emprunteur. Il faut prendre connaissance de la somme à payer à ce propos. Les frais de dossier augmentent considérablement le coût du crédit conso.

La facilité de gestion

La manipulation des documents physiques, les rendez-vous au bureau des gestionnaires de compte et l’obtention des accords des managers font souvent perdre du temps précieux. Il convient de privilégier les établissements qui favorisent la signature électronique, car les réponses sont plus rapides, pareillement pour le déblocage des fonds.

Tenir compte des conditions pour obtenir ce genre de prêt

Quel que soit le projet poussant une personne à demander un crédit à la consommation, financer un achat d’ordinateur portable ou autre, plusieurs éléments sont toujours vérifiés par les banques. La première condition permettant d’obtenir un tel emprunt est l’éligibilité. Pour prétendre à ce prêt, il faut avoir le bon profil, et surtout ne pas faire l’objet d’un antécédent négatif suite à des défauts de paiement. Le requérant ne doit pas être fiché à la banque de France. Ce facteur est à la base de la solvabilité et de la crédibilité.
Les documents à fournir doivent être complets et inclure obligatoirement :

  • une pièce d’identité ;
  • un relevé d’identité bancaire (RIB) ;
  • les bulletins de paie des trois derniers mois, ou à la rigueur, les 2 derniers avis d’imposition ;
  • un justificatif du domicile ;
  • les 3 derniers relevés du compte bancaire ;
  • un compromis de vente ou une pièce émanant de la partie tierce s’il s’agit d’un prêt affecté.

Les conditions sont les mêmes, que ce soit pour une banque en ligne ou un établissement financier classique. L’avantage de la souscription sur Internet réside dans la rapidité du traitement du dossier et de l’obtention d’un accord de principe.

 


Plan du site