Durant la crise sanitaire, investir dans une Société Civile de Placement Immobilier dans l’immobilier résidentiel s’est révélé être une bonne idée. Si ce type d’investissement promet parfois des rendements très intéressants, il comporte des risques.

Qu’est ce qu’une Société Civile de Placement Immobilier ?

À ne pas confondre avec une SCI (Société Civil Immobilière), une Société Civile de Placement Immobilier est une structure juridique à destination des investisseurs. La SCPI Kyaneos Pierre est sûrement l’une des connues sur le marché. En 2020, son taux de distribution était de 6,10%. Au premier janvier de l’année suivante, le prix d’adhésion s’élève à 1 080,00€. Kyaneos Pierre s’oriente principalement vers l’immobilier résidentiel, au détriment de l’immobilier d’entreprise. Aujourd’hui, l’investissement immobilier de la société est implantée sur l’ensemble du territoire français. En investissant dans une Société Civile de Placement Immobilier, vous n’achetez pas de biens immobiliers à proprement parler. C’est cette société de gestion qui place votre argent pour vous, et vous redistribue les loyers des locataires en fonction des parts que vous détenez. Ainsi, vous faites confiance à une société de gestion pour faire fructifier votre argent.

Investir dans le locatif résidentiel en Société Civile de Placement Immobilier : bonne ou mauvaise idée ?

Avec un rendement autour de 6% par an pour les sociétés les plus performantes, le placement immobilier SCPI permet aux investisseurs de tirer leur épingle du jeu. L’investissement résidentiel est une valeur sûre, et un moyen efficace pour minimiser les risques. C’est une solution de long-terme pour les investisseurs qui souhaitent faire fructifier leur argent de manière pérenne. Si votre objectif est d’obtenir des rendements sur le court ou moyen-terme, il ne faut pas envisager d’investir dans une Société Civile de Placement Immobilier.
En investissant dans une telle société, vous évitez un certain nombre de contraintes liées à la gestion locative : la taxe foncière, les divers frais liés à la copropriété ou encore les primes d’assurance. C’est la société de gestion qui se charge de tous ces aspects, et qui les déduit de votre rendement. Enfin, ce type d’investissement est accessible pour le plus grand nombre. Alors que l’achat d’un appartement ou d’une maison est relativement onéreux, l’investissement dans une Société Civile de Placement Immobilier est possible avec quelques milliers d’euros seulement.

Quels sont les risques en investissant dans une Société Civile de Placement Immobilier ?

Si investir par le biais d’une société de placement peut apporter de nombreux avantages, il faut être attentif à un certain nombre de points. Tout d’abord, il est important de prendre en compte l’impact des impôts et taxes relatifs à votre investissement en Société Civile de Placement Immobilier. Il ne faut surtout pas se lancer tête baissée sans avoir étudié la fiscalité liée à ce type d’investissement, au risque d’avoir de mauvaises surprises. Les rendements liés à ces actifs sont considérés comme des revenus fonciers.

Un autre risque à prendre en compte a trait à la gestion locative. Même si ce risque est minimisé, il n’est malheureusement pas nul. Étudiez le taux de remplissage des logements détenus par votre Société Civile de Placement Immobilier avant de vous engager.

Comment choisir la meilleure Société Civile de Placement Immobilier ?

Pour vous assurer une bonne rentabilité, il est indispensable de choisir une bonne société de gestion. Si les meilleures sociétés offrent un taux de rendement équivalent à 6%, la plupart se situent autour de 3%. Il est important de noter qu’avec une Société Civile de Placement Immobilier, il est possible de perdre tout le capital investi puisqu’il n’existe aucune garantie. De plus, aucun rendement ne peut être perçu avant le 5ème mois qui suit la souscription.